Encres 1990 – 1995

Cette série de dessins ouvre sur des « cartes mentales », comme autant « de signes qui impriment des points de tension dans l’espace » Gérard Régimbeau « Plein Champ » 1990. Ce travail élémentaire sur le trait agit comme une psycho-graphie directe du rapport à l’espace, il devient ainsi le signe élémentaire de la construction progressive d’un alphabet dédié à une écriture géographique singulière. Par l’expérience acquise, cette occupation de l’espace par le trait va progressivement se développer dans les séries suivantes dans le tracé, l’empreinte et le parcours géographique qui vont caractériser le geste artistique d’aujourd’hui : le graphisme comme un récit, comme un « story telling » sur le monde.

“Rien d’échafaudé n’en approche c’est par mégarde
Et sans mandat du ciel qu’on s’est aventuré
Dans le manque cherchant un objet minuscule
Entre les pieds des autres promeneurs ”

Alain Praud – « L’Obstination des marges »
Jean-Pierre FAUR Editeur-Paris

Série de 120 encres.